logo-site
Actualités : Actualités Aïssa Mandi, un jeune centenaire au SDR !

Aïssa Mandi, un jeune centenaire au SDR !

22-09-2015

Aissa-web

Contre Paris ce week-end, Aïssa Mandi a franchi la barre des 100 matchs en Ligue 1. Un cap symbolique pour le joueur…100 pour sang rémois ! L’occasion de retracer, en 10 questions, quelques faits marquants…

Ton premier souvenir ?
« Mon premier but lors de ma première année de Ligue 1 (saison 2012/2013, 10ème journée, 1-1 ndlr) ! C’était sur un corner d’Antoine Devaux dévié au deuxième poteau, j’étais un peu surpris parce que j’étais masqué et j’arrive à la mettre au fond d’une tête réflexe. C’était exceptionnel cette sensation ! Marquer dans un derby, moi qui suis Rémois, la première année en Ligue 1 et à Delaune, tout était réuni ! »

Ton dernier souvenir ?
« Forcément, la centième contre Paris…On n’est vraiment pas passé loin de l’exploit… Je garde quand-même en tête la faute sur le but des Parisiens. L’engagement est joué assez vite, ils arrivent rapidement devant la surface. Pastore fait une louche, Zlatan me pousse pour avoir le ballon et au final c’est Cavani qui marque. Je pensais que l’arbitre l’avait vu…»

Ta première avec le brassard ?
« C’était l’année dernière, au retour de sélection, on recevait Toulouse (saison 2014/2015, 5ème journée, victoire 2-0 ndlr). Avant ce match on avait connu un début de championnat compliqué, sans victoire. Et pour ma première avec le brassard, on a eu le bonheur de l’emporter. J’étais un peu surpris quand le coach m’a annoncé que je serai capitaine même si je l’avais déjà été lors de certains matchs amicaux, en préparation. J’ai ressenti une grande fierté ! »

« Mon plus beau but ? Contre Nantes l’an dernier : plat du pied, efficacité ! »

Ta plus belle victoire ?
« Celle au Vélodrome, on gagne 3-2 dans un match un peu fou (saison 2013/2014,11ème journée ndlr). On menait de 2 buts à la pause grâce à Floyd Ayité et Mads Albaek. Malheureusement on se fait reprendre à 5 minutes de la fin du match et, au bout du suspens, on arrache la victoire grâce à un but de Prince Oniangué à la 92ème minute. C’était vraiment une superbe victoire ! »

Ta pire soirée ? 
« Aucun doute, contre Paris, il y a deux ans…Je marque deux buts contre mon camp…sale soirée ! Mon but au Parc l’année dernière, je l’ai un peu vu comme un moyen de me laver du mauvais sort et de passer à autre chose. »

Le plus beau but que tu as inscrit ?
« J’aime bien celui contre Nantes (saison 2014/2015, 28ème journée ndlr). En face, ils jouent très mal un corner et on se projette rapidement vers l’avant. C’est Franck qui centre au second poteau, d’arrière gauche à arrière droit… Je vois le ballon arriver et je place un plat du pied. Bon, le plat du pied c’est la sécurité mais c’est quand-même une petite reprise de volée (rires) ! »

Plus belle ambiance à Delaune ?
« Je me souviens d’un match contre Saint-Etienne la première année de Ligue 1 (saison 2012/2013, 25ème journée ndlr), l’ambiance était géniale. On était menés 1-0 et le public nous avait poussés jusqu’au bout pour qu’on aille chercher le nul et grâce à eux, on l’a fait. »

« Mon centième match en L1 ? Quand je regarde derrière moi, je me rends compte du chemin parcouru…»

Le pire adversaire que tu as eu au marquage ?
« Je dirais John Utaka avec Montpellier, l’année suivant leur titre de champions de France (saison 2012/2013, 5ème journée à Delaune). Je l’ai trouvé très fort et heureusement pour moi, au bout d’une demi-heure il sort, j’ai poussé un grand ouf de soulagement et on s’est imposé 3-1 ! »

Le geste défensif préféré que tu effectues en Ligue 1 ?
« Ah, c’est le tacle ! C’est un geste que j’affectionne tout particulièrement. Depuis que je joue au foot j’aime tacler, je sais qu’il ne faut pas trop en abuser mais j’aime le faire quand c’est nécessaire, proprement et quand je récupère la balle c’est parfait. »

Enfin, ton sentiment sur cette 100ème en Ligue 1 à 23 ans ?
« C’est quelque chose d’énorme, je ne pensais pas y arriver aussi tôt dans ma carrière. Lorsque j’ai commencé, on jouait en National, la Ligue 1 c’était encore bien loin et on n’avait pas encore cette ambition-là. On est montés rapidement et quand je regarde derrière moi, je me rends compte du chemin parcouru… Et en même temps, j’espère que ce n’est que le début… »


maillot-vintage
Sans-titre-3ballon
echarpe
polo
veste-de-sortie-jr
Sans-titre-21
Sans-titre-1