logo-site
Actualités : Actualités Ghislain Konan : « Maintenir le cap »

Ghislain Konan : « Maintenir le cap »

08-11-2018

A54

Arrivé cet été de Vitória Guimarães, le latéral gauche Ghislain Konan s’est rapidement révélé comme une valeur sûre à son poste et a pris part à toutes les rencontres de championnat. Il était ce matin en conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes, à deux jours du déplacement à Saint-Etienne. 

Ghislain, le match contre Monaco a-t-il amené un peu plus de confiance pour aborder les prochaines rencontres ? 
« Oui forcément, mais avant Monaco il y a eu Rennes où on a réussi à aller chercher les trois points. Contre Monaco, on savait qu’on avait un coup à jouer car ils n’étaient pas dans une très bonne période. Ces deux victoires font du bien au moral, c’est sûr, parce qu’elles viennent concrétiser les bons matchs qu’on a pu faire. Mais nous sommes aussi conscients qu’en début de championnat, on s’est imposés à deux reprises avant d’enchaîner sur une série de nuls notamment. Rien n’est acquis, on doit rester concentrés et se servir de la dynamique qui se met en place. Le staff est là pour nous emmener dans la bonne direction. »

Au regard du classement n’êtes-vous pas tentés de voir plus haut ? 
« Non, notre objectif est forcément le maintien. On vient de Ligue 2, on ne va pas se fixer des objectifs disproportionnés. Après, si on peut aller chercher mieux on ne va pas se priver mais vous savez quel est l’objectif premier. On va tout faire pour y arriver, aujourd’hui on est bien partis mais il faut maintenir le cap. Pour ça, il faut aborder chaque match avec la même soif de victoire. »

A69

A quel match t’attends-tu à St Etienne ? 
« Personnellement, je n’ai jamais joué là-bas puisque je viens d’arriver en France, ça va être une première mais on s’attend à un match très difficile. On connait le contexte et on sait que les supporters sont présents derrière leur équipe pour les pousser à donner plus. Ça va être une grosse opposition, il faut qu’on garde la solidarité qui nous caractérise, qu’on reste efficaces et qu’on réponde présent sur tous les plans, que ce soit offensif, défensif ou mental. Ça va se jouer sur des détails. »

Tu es arrivé en France cet été. Comment te sens-tu dans ce nouveau championnat et dans cette nouvelle équipe ? 
« Je me sens très bien, chaque matin quand je me réveille je suis content d’être ici. La Ligue 1 est un grand championnat qui rassemble à la fois les ingrédients tactiques, mentaux et physiques. C’est aussi plus médiatisé que le championnat Portugais qui compte pourtant de grandes équipes comme Benfica, Porto, le Sporting… »

Qu’est ce qui t’a incité à venir justement ? 
« Sans rentrer dans les détails, le projet m’a tout de suite intéressé. J’ai aussi contacté des joueurs que je connaissais, comme Nolan (Mbemba) qui m’a vraiment conforté dans l’idée que c’était un bon choix. Il m’a dit que je me sentirais bien ici et c’est le cas. »

A2161

On parle beaucoup de ta bonne entente avec Moussa Doumbia…
« Oui comme on dit « c’est mon gars » (rire). On se connait depuis longtemps, c’est quelqu’un que j’aime beaucoup et que je vois aussi en dehors du terrain. Le fait de bien s’entendre de manière générale, d’avoir une affinité particulière ça se ressent aussi sur le terrain et d’autant plus vu nos postes où on est souvent amenés à combiner. »

On a souvent loué les qualités défensives de l’équipe, de quoi vient cette solidité ? 
« Il y a beaucoup de solidarité, c’est à la fois l’état d’esprit et le travail depuis le début de saison. Ça a même commencé avant puisque pendant la préparation on a beaucoup travaillé sur cet aspect-là, notamment parce qu’il y avait pas mal de nouveaux dont moi. Et puis on le sait, pour bien attaquer il faut déjà bien défendre. »

Tu es à nouveau appelé en sélection pendant la trêve, qu’est ce que ça représente pour toi ? 
« Je suis très content et, au-delà de ça, c’est une fierté d’être en sélection. Depuis que je suis petit c’est un rêve pour moi. Quand je jouais dans la rue, avant d’intégrer l’Académie, j’avais dit à ma mère : « Ne t’inquiète pas, un jour je serai en sélection ! ». Là, on va disputer notre qualification à Conakry, en Guinée, ce ne sera pas facile. Le football africain est vraiment différent du football européen en plus. La Côté d’Ivoire a des qualités et c’est un rêve pour moi de jouer une CAN, ce serait ma première si on se qualifie.  On est à 90 minutes de notre objectif, pour moi c’est un rêve et je vais tout donner pour l’atteindre avec mon pays. »


maillot-vintage
casquette-rouge
echarpe-champion-ligue-2
maillot-exterieur-des-champions
veste-de-sortie
echarpe-jacquard
maillot-domicile-junior