logo-site
Actualités : Actualités Grejohn Kyei : « Être au rendez-vous samedi »

Grejohn Kyei : « Être au rendez-vous samedi »

28-09-2017

grejohn-kyei

Opposés à Clermont samedi pour le compte de la dixième journée de championnat, les Rémois auront fort à faire face à un adversaire qui pointe à la quatrième place du classement. L’attaquant stadiste Grejohn Kyei évoque la préparation de cette rencontre et son état de forme à deux jours de ce dernier match avant la trêve internationale. 

Grejohn, vous avez joué trois rencontres en sept jours avant de revenir à une semaine plus normale. Comment vous sentez-vous ?
« On a bien récupéré, on a raccourci les entraînements et ça a été bénéfique sur l’enchaînement des trois matchs. On a aussi eu des jours où on a pu couper donc on se sent bien. »

Face à Clermont, une équipe qui prend très peu de buts, la rencontre s’annonce compliquée… 
« Oui, on a regardé le match de Clermont contre Lens tous ensemble avec l’équipe et on a vu qu’ils défendaient bien, même très bien. Ils sont quatrièmes à égalité de points avec le troisième et ce n’est pas par hasard. Ce serait très positif de gagner ce week-end car on frapperait un coup dans le championnat en enchaînant contre un adversaire comme ça. La route est encore très longue et il faudra être au rendez-vous samedi. »

 « On aborde bien les rencontres, ça joue, on marque et on prend du plaisir ensemble. Il faudra arriver à faire ça contre Clermont aussi. »

Le fait d’être dans une série positive comme c’est le cas en ce moment, c’est une source de motivation supplémentaire ? 
« Oui bien sûr ! Tout le monde ne nous voyait pas faire ce début de championnat mais nos prestations nous ont permis d’être à cette place. On aborde bien les rencontres, ça joue, on marque et on prend du plaisir ensemble. Il faudra arriver à faire ça contre Clermont aussi. »

Est ce que l’on peut dire que c’est une opposition entre deux équipes similaires ?
« Je ne sais pas si on se ressemble. En ce moment, on est sur une bonne dynamique et eux aussi, on est tous les deux en haut de tableau. Mais Clermont est une équipe qui défend très bien, alors que nous on cherche avant tout à proposer un jeu offensif. Ça pourrait être un match où on attaque et eux restent bien en place… Mais ça on le verra samedi. »

Xavier Chavalerin et Jordy Siebatcheu seront absents car suspendus, alors qu’ils étaient très en forme…
«  Oui mais je pense que les joueurs qui vont les remplacer ont aussi des qualités à faire valoir. Jordy a un rôle important dans la finition mais il fait aussi un gros travail défensif. Il va falloir que le joueur titulaire samedi soit bon dans ce registre. Xavier apporte offensivement et défensivement en milieu de terrain, mais je ne me fais pas de souci car on a un bon groupe et il faudra faire en sorte que leurs absences ne se ressentent pas. »

IMG_0063

A titre personnel, considères-tu que tu as une carte à jouer ? 
« Peut-être mais je ne suis pas le seul, il y a aussi Marvin (Martin) et Anatole (Ngamukol). C’est le coach qui décidera et on donnera le maximum quoi qu’il en soit. Moi j’essaie surtout de retrouver mes marques car pour l’instant je n’ai pas marqué en championnat. »

Justement, tu dois être impatient que ce premier but arrive…
« Après 10 journées, pour un attaquant c’est sûr que ça fait long… Le premier but peut me faire du bien, être un déclic. C’est possible que je me crispe trop en ce moment. A l’entraînement je travaille pour renouer avec les buts, peut-être que je devrais m’enlever cet objectif de la tête pour pouvoir me libérer sur le terrain et faire des gros matchs. Pour l’instant, je n’ai pas retrouvé mon niveau, tout le monde le voit, mais j’espère changer ça au plus vite. »

 « On presse haut, ça contraint l’adversaire à être plus bas et on a moins d’efforts offensifs à faire.  »

Penses-tu encore au penalty de Strasbourg l’an dernier ?
« Non, le passé appartient au passé. Je suis tourné vers le présent. »

L’équipe marque plus que l’année dernière, qu’est ce qui a changé ?
« Déjà, l’équipe joue plus au ballon et on est dans un registre moins défensif. On presse haut, ça contraint l’adversaire à être plus bas et on a moins d’efforts offensifs à faire. Tactiquement, c’est différent aussi, chaque coach a sa façon de jouer. »

C’est un avantage de bien connaître le coach, tu sais ce qu’il attend de toi ?
« Oui car je le connais depuis longtemps, depuis le centre de formation. Il sait comment je joue, je sais ce qu’il demande donc c’est plus facile de m’adapter à son type de jeu. »


maillot-vintage
casquette-rouge
echarpe-champion-ligue-2
maillot-exterieur-des-champions
veste-de-sortie
echarpe-jacquard
maillot-domicile-junior