logo-site
Actualités : Actualités RMA-SDR (5-3) : 60 ans plus tard, le Real toujours dominateur sur quasiment le même score !

RMA-SDR (5-3) : 60 ans plus tard, le Real toujours dominateur sur quasiment le même score !

17-08-2016

A3349web

C’est une affiche prestigieuse et historique qui attendait le Stade de Reims. 60 ans après la finale perdue sur le score de 4 buts à 3, le SDR et le Real Madrid s’affrontaient pour un remake de cette rencontre. Si sur le papier l’écart entre les deux équipes est conséquent, les Rouge et Blanc ont su tenir tête à l’équipe la plus titrée du monde…

Comme attendu, le Real Madrid monopolise le ballon dès l’entame de la partie et se crée la première occasion du match par l’intermédiaire de Danilo à la 6ème minute. De son côté, le Stade de Reims ne se laisse pas impressionner et joue crânement sa chance à tel point que les hommes de Michel Der Zakarian vont créer la sensation. Lancé en profondeur à la 7ème minute, Pablo Chavarria élimine Sergio Ramos et, d’une frappe croisée à ras de terre, trouve le petit filet droit de Casilla. Comme en 1956, Reims mène au score dans ce trophée Bernabéu ! La Casa Blanca réagit et, cinq minutes plus tard, sur un corner bien frappé par Toni Kroos, Nacho, étonnamment libre de tout marquage, place une tête smashée qui finit au fond des filets. C’est imparable. Dans la foulée, Danilo place une frappe puissante plein axe que Johann Carrasso parvient à repousser. Le rythme du match est effréné, à l’approche de la demi-heure de jeu, en deux minutes d’intervalle, Alvaro Morata et James Rodriguez se créent successivement deux occasions dangereuses.

Bien que dominé, le SDR tient tête aux Galactiques ! À la 30ème minute, Diego Rigonato centre pour Pablo Chavarria dont la tête passe au-dessus du but. Quatre minutes plus tard, c’est au tour de l’Argentin de centrer pour Grégory Berthier qui reprend le ballon du bout du pied et manque de peu de lober Casilla. Ça ne passe pas loin ! Le Réal Madrid répond aux Stadistes, à la 37ème minute, James Rodriguez tente un coup franc direct que Johann Carrasso repousse. Deux minutes plus tard, sur un nouveau corner de Kroos, Sergio Ramos, avec autorité, donne l’avantage aux siens d’un coup de tête à bout portant. Dans la dernière minute de la première période, les hommes de Zinedine Zidane jouent un corner à la Rémoise. Marcelo dépose le ballon sur la tête de Morata qui ajuste le gardien rémois et permet au Real de faire le break. Trois buts consécutifs à trois coups de pied arrêtés, le cruel réalisme du très haut niveau…

A2698web

Le Stade de Reims inscrit 3 buts sur la pelouse de Bernabéu

Avec un onze aligné par Michel Der Zakarian en deuxième période totalement remanié, ce sont bien les Champenois qui reviennent le mieux des vestiaires. Dès la 48ème minute, Theoson-Jordan Siebatcheu tente sa chance, sa frappe contrée profite à Rémi Oudin qui, d’un plat du pied, fait passer le ballon entre les jambes de Casilla. Le serial buteur de la formation rémoise frappe pour la première fois chez les pros ! Reims n’a plus qu’un but de retard ! À peine cinq minute plus tard, le numéro 31 a la balle de l’égalisation au bout du pied mais le portier Merengue, vigilant, sort vite de sa surface et repousse le danger. On est passé tout près du 3-3… avant que finalement les Rémois ne reconcèdent deux buts de retard… À l’heure de jeu, bien servi par Danilo, James Rodriguez frappe à ras de terre. Sa tentative est repoussée par Edouard Mendy mais le cuir lui revient dans les pieds et il n’a plus qu’à le pousser dans le but vide pour creuser à nouveau l’écart (4-2, 60ème).

Entré en jeu quelques minutes auparavant, Enzo Zidane se met en évidence à la 70ème minute. Sur un exploit individuel, il élimine la défense marnaise et place une frappe puissante à l’entrée de la surface qui contraint Edouard Mendy à réaliser un arrêt de grande classe pour éloigner le danger. Le Stade de Reims a du caractère et n’abdique pas. Deux minutes plus tard, Odaïr Fortès centre pour Grejohn Kyei qui, d’une tête plongeante, réduit la marque. Le score est désormais de 4 buts à 3 comme lors de la finale d’il y a 60 ans. Un joli clin d’œil à l’histoire… Après une débauche d’énergie importante, la fin de match est plus compliquée pour le SDR. À la 78ème minute, le fils de Zinedine Zidane contourne Antoine Devaux et sert Mariano qui ajuste le numéro 16 stadiste d’un plat du pied avant d’être signalé hors-jeu. Quelques secondes après, le même Mariano, servi par Kovacic devance le dernier rempart rémois et inscrit le dernier but de la partie (5-3, 79ème).

Au terme d’une rencontre riche en buts et en intensité, le Stade de Reims s’incline dans ce trophée Santiago Bernabéu, 60 ans après la première finale de l’histoire de la Ligue des Champions. Fin de cette parenthèse étoilée pour les Rémois, qui retrouveront le championnat la semaine prochaine. Le fil rouge de cette saison…

Réal Madrid CF–Stade de Reims (5-3)
 Buts. SDR : Chavarria (7ème), Oudin (48ème), Kyei (72ème). RMA : Nacho (11ème), Ramos (39ème), Morata (45ème), James (60ème), Mariano (79ème).
Affluence : spectateurs. Mi-temps : (3-1)
Arbitrage :
Le onze de départ rémois : Carrasso (Mendy 45ème) – Traoré (Turan, 45ème), Jeanvier (Conte, 45ème), Weber (Amiot, 45ème), Bouhours – Rodriguez (Ndom, 45ème), Da Cruz (Devaux, 45ème) – Chavarria (Fortes, 45ème) , Berthier (Siebatcheu, 45ème puis Kamara, 78ème), Rigonato (Oudin, 45ème puis Peuget 78ème)  – Baldé (Kyei, 45ème)
Le onze de départ madrilène : Casilla (Yanez 62ème) – Danilo (Carvajal 62ème), Ramos (Varane 45ème), Nacho (Lienhart 73ème), Marcelo (Tejero 45ème) – Kroos (Casemiro 62ème), Modric (Vasquez 62ème), James (Zidane 62ème) – Asensio (Isco 45ème), Bale (Kovacic 62ème), Morata (Mariano 45ème).


maillot-home-1
polo
sans-titre-4
jeu
champagne
maillot-vintage
echarpe
veste-de-sortie-jr