logo-site
Actualités : Actualités SDR-ASC (1-2) : une dernière pleine de suspense

SDR-ASC (1-2) : une dernière pleine de suspense

19-05-2017

ScoreFinMatch_SDRASC

Clap de fin sur cette saison de Domino’s Ligue 2. Malgré une défaite survenue dans la dernière minute du temps additionnel, les Rémois auront joué le jeu jusqu’au bout face à un adversaire qui visait la montée. Dans une rencontre qui aurait pu basculer dans en sens comme dans l’autre, ce sont les Amiénois qui parviennent à tirer leur épingle du jeu et ainsi accrocher la Ligue 1 sur le fil. Ce dernier match palpitant était aussi le dernier d’Anthony Weber sous les couleurs champenoises. Après 203 matchs joués avec les Rouge et Blanc, le capitaine est sorti en fin de rencontre sous l’ovation du public.

Dans un stade Auguste Delaune quasi comble, les Rémois comptent jouer le jeu jusqu’au bout et tenter d’engranger les trois points pour finir sur une bonne note devant leur public. Néanmoins, d’entrée de jeu ce sont les Picards, encouragés par leurs supporters venus en nombre, qui prennent le contrôle des opérations et les coéquipiers d’Anthony Weber sont mis sous pression. Johann Carrasso s’interpose d’abord sur une frappe enroulée (3e), puis sur un centre venu de la gauche (9e), avant de voir Kamara manquer le cadre (12e). Plus convaincants, les joueurs de Christophe Pelissier ouvrent finalement le score par l’intermédiaire de leur meilleur buteur Kamara. A l’entrée de la surface, il feinte le centre avant de décocher une frappe ras-de-terre qui surprend le portier marnais (13e) et inscrit là son dixième but (0-1).

Suite à cette ouverture du score, la domination s’estompe quelque peu et le Stade de Reims peut enfin mettre son jeu en place. La première réaction survient à la 22: sur un centre au cordeau d’Hamari Traoré, Rémi Oudin devance ses adversaires mais manque le cadre seul aux six mètres. Sur quelques mouvements, les Rémois prouvent qu’ils peuvent faire mal aux Picards. Notamment sur une ouverture de Jaba Kankava où Grégory Berthier aurait dû bénéficier d’un pénalty sur une faute qui semblait évidente… (29e). Cinq minutes plus tard, c’est Romain Métanire qui envoie une lourde frappe sur la barre (34e), le vingt-troisième montant de la saison. Les opportunités sont cependant trop timides pour réellement inquiéter les Amiénois. Face à des Picards appliqués et rigoureux, les Rémois ne parviennent pas à forcer le verrou malgré une possession de balle largement favorable. La mi-temps est sifflée et il restera 45 minutes pour emballer la rencontre et donner le sourire au peuple rémois.

 

WP_SDRASC_08

Une fin de match électrique

La seconde mi-temps part sur les chapeaux de roue avec des Rémois qui ne veulent rien regretter. Rémi Oudin, d’une demi-volée dos aux cages (48e), bute sur le portier amiénois. Ces derniers vont surtout se distinguer sur contre-attaques sans pour autant concrétiser leurs multiples occasions. Le buteur du soir manque deux face-à-face en une minute (48e et 49e) puis négocie mal un deux contre deux avec Soumah (56e). Johann Carrasso rassure sa défense et les Rouge et Blanc repartent à l’attaque décomplexés. L’apport des latéraux est précieux et c’est de l’un d’eux que l’égalisation survient. Diego Rigonato au second poteau conclut d’une tête victorieuse un bon centre de Romain Métanire. Son quatrième but de la saison remet les compteurs à zéro (1-1, 62e).

Dans la foulée, le Stade de Reims confirme ses bonnes dispositions et reste impliqué. En insistant, ils forcent leurs adversaires à rendre le ballon plus vite. Néanmoins, les visiteurs se procurent de nouvelles opportunités, notamment sur une tête pas assez décroisée de Manzala (69e). Plus encore, à l’approche du dernier quart d’heure, la tension monte et les fautes s’enchaînent. Le match semble pouvoir tourner d’un côté comme de l’autre. Ibrahima Baldé seul au point de pénalty ne cadre pas sa reprise (83e), tandis qu’Hamari Traoré tire sur le gardien (88e). De l’autre côté, c’est le milieu amiénois Fofana qui tente sa chance sans succès (84e). La frustration gagne les deux camps et la fin de partie est électrique. C’est finalement au bout du temps additionnel qu’Amiens force la décision. Sur un coup-franc, Bourgaud insiste et envoie son club en Ligue 1. La saison du Stade de Reims se termine sur une cruelle défaite (90+5, 1-2). Michel Der Zakarian aura profité de ce dernier match de la saison pour offrir une ovation méritée au capitaine champenois Anthony Weber qui apparaissait pour la dernière fois avec le maillot Rouge et Blanc. Le Stade de Reims termine le championnat à la septième place tandis qu’Amiens accède à la Ligue 1 pour la première fois de son histoire.

 

WP_SDRASC_18

Stade de Reims – Amiens SC (1-2)

Buts. SDR : Rigonato (62e). ASC : Kamara (13e), Bourgaud (90+5)
Affluence : 15 203 spectateurs. Mi-temps: (0-1)
Arbitrage : Jérôme Brisard
Cartons jaunes : SDR : Kankava (7e), Berthier (24e, 89e), Piechocki (69e), Baldé (86e).
ASC : Dibassy (44e)
Le onze de départ rémois: Carrasso – Métanire, Jeanvier, Weber (c) (Amiot, 90e), Traoré – Rodriguez (Baldé 55e), Piechocki (Da Cruz, 72e), Kankava – Berthier, Oudin, Rigonato
Le onze de départ amiénois: Gurtner – Adenon, Dibassy, El Hajjam, Ielsch – Monconduit, Manzala Tusungama, Soumah (Bourgaud, 83e)– Charrier (Fofana, 57e), Ndombele Alvaro (Koita, 77e) – Kamara


maillot-vintage
Sans-titre-3ballon
echarpe
polo
veste-de-sortie-jr
Sans-titre-21
Sans-titre-1