logo-site
Actualités : Actualités SDR-RCL : l’oeil du supporter

SDR-RCL : l’oeil du supporter

20-03-2017

D50_3480

L’œil du supporter a apprécié les couleurs d’un Delaune copieusement garni. Triste à la fin du match, il reste pour autant grand ouvert et tourné vers la fin de saison…

Dauphin de la Domino’s Ligue 2, après la victoire de Brest, le Racing Club de Lens affiche trois victoires d’affilée et une égalité de points quasi parfaite avec le Stade de Reims. Seuls huit buts supplémentaires marqués par Lens départagent les huit buts en moins encaissés par Reims. Autrement dit, s’affrontent cet après-midi, une belle attaque et la première défense du championnat. Delaune est bariolé de rouge, de blanc et de jaune grâce notamment aux nombreux drapeaux rouge et or des Nordistes. « Allez le Stade, on y croit. » Le pressing est immédiat du côté des Champenois. Nos remuants Diego et Traoré obtiennent rapidement deux corners, hélas stériles. La bonne combinaison avec Diego permet à Bouhours de centrer pour Traoré qui vise trop sur Douchez, l’ancien gardien parisien, lensois depuis cette saison. Reims poursuit son agressivité sur le porteur du ballon. Les Artésiens reprennent des couleurs sur un centre de Fortuné qui file gentiment devant le but rémois, ouf ! Les duels sont âpres. Le rythme est soutenu. Kyei a la balle d’ouverture du score, mais rate le cadre de peu. Ça manque de percussion !

Après un bon arrosage de pelouse, la pression change de camp. Et ce sont les Sang et Or qui ouvrent le score par un beau centre-tir d’Habibou repris malencontreusement par Jeanvier, souhaitant dégager. Le Stade est mené au score 0-1. Orgueilleux, les joueurs manquent d’égaliser sur un très bon coup franc de Traoré. Décalé au second poteau, Baldé remet au centre pour… personne. Quel cafouillage ! Quel dommage ! Kyei persévère en centrant pour Traoré, mais la défense est vigilante. Lens en profite pour se relancer en contre. Le bon Bourigeaud enroule une belle frappe… à côté. C’est au tour de Zoubir parti de loin, tel un électron libre, d’effacer d’un subtil grand pont Weber, puis de tirer à bout portant. But ! 0-2. Quelle belle action ! Delaune est sonné. Il reste vingt minutes pour revenir. Tout est possible. Berthier et Oudin entrent en jeu. Les minutes s’égrènent et les Artésiens nous prennent de vitesse. La pluie s’invite à la triste deuxième mi-temps. Kyei tente une tête, en vain. Baldé réalise un bon tir retourné sur Douchez, à l’affût. Enfin, Oudin bute de nouveau sur le portier lensois. Les Sang et Or s’installent dans le fauteuil de leader devant Brest grâce à un meilleur goal average. Rien n’est perdu pour notre belle équipe. On y croit toujours.

Marie-Agnès de Francqueville, écrivain public
www.ecrirensemble.com


maillot-vintage
Sans-titre-3ballon
echarpe
polo
veste-de-sortie-jr
Sans-titre-21
Sans-titre-1