logo-site
Actualités : Actualités Stéphane Dumont : « Chercher en permanence à mettre en difficulté l'adversaire »

Stéphane Dumont : « Chercher en permanence à mettre en difficulté l’adversaire »

06-12-2017

Stephane Dumont site

Élimination à Lens en Coupe de France dimanche, prochaines échéances de championnat, trajectoire professionnelle… L’entraîneur adjoint du SDR Stéphane Dumont s’exprime sur des sujets variés avant le déplacement à Niort. 

Stéphane, avec un peu de recul, est-ce une désillusion cette élimination en Coupe de France à Lens ? 
« Non, mais c’est une déception. Ce qui fait notre force depuis le début de saison, c’est de savoir analyser les choses en prenant du recul. Sincèrement, j’aurais préféré être encore en coupe. C’est vrai que parfois il y a des matchs en semaine et que physiquement ça peut être délicat, mais ça permet aussi l’émergence de certains joueurs, ça amène de la concurrence… Il y a du pour et du contre mais de toute façon on n’a plus le choix, il n’y a plus que le championnat et on fonce là-dessus. »

Comment sentez-vous les joueurs après ce match ?
« On les voit déçus et frustrés, de leur première mi-temps surtout, et on sent qu’ils ont la haine de la défaite. Ça, c’est un vrai point positif. On s’en rend compte parce que depuis le début de saison on ne l’a pas vécu souvent et, quand ça arrive, ça fait mal. Mais c’est bien, ça démontre tout le caractère de l’équipe qui refuse ça. »

« On va essayer d’aller maîtriser notre sujet, que ce soit quand on a le ballon ou à la récupération, il faudra mettre de l’intensité, défendre en avançant : faire mal à l’adversaire tout simplement. »

Vendredi, vous vous déplacez à Niort. Quel est le leitmotiv pour cette rencontre ? 
« Rester sur notre ligne de conduite et continuer à avancer. En championnat, ce qui se faisait ces derniers temps était bien. La première mi-temps en Coupe n’est pas de bonne facture mais le reste du match est cohérent, à peu de choses près il aurait pu basculer… Il faut rester sur nos principes, sur nos valeurs et corriger les petits détails qui font la différence et qui ne nous ont pas permis de remporter ce match. On a prouvé depuis le début de saison qu’on savait rebondir, se remettre en question. Il faut être conscients qu’on ne gagnera pas toutes les rencontres, par contre il faut savoir se servir de celles-ci pour réagir. »

Cette capacité de réaction dont vous parlez, c’est une des forces de ce groupe ?
« Oui je pense ! Après, pour réagir il faut avoir été en difficulté à un moment donné et, notre but avant d’en arriver là, c’est justement d’anticiper pour être le moins souvent possible dans cette situation. On a un groupe sain, réfléchi, posé, qui se remet en question en permanence, le coach et le staff les premiers, donc tout le monde avance de cette manière et ça nous permet d’enchaîner depuis le début de saison. Maintenant, chaque match a sa vérité et on sait que tout peut vite basculer dans le foot… »

Vous êtes sur une bonne dynamique en championnat avec 7 matchs sans défaite… 
« Oui c’est vrai, maintenant il faut se focaliser sur les deux derniers matchs avant la trêve pour bien les aborder. Encore une fois, on reste cohérents avec ce qu’on fait depuis le début. À Niort, on s’attend à un gros match. On sait qu’à domicile ils sont performants, c’est une équipe très intéressante avec un potentiel offensif marqué. C’est encore un gros défi mais depuis le début de saison on s’attache à les relever un par un et pour l’instant ça se passe pas trop mal… donc à nous de faire en sorte que ça dure. On va essayer d’aller maîtriser notre sujet, que ce soit quand on a le ballon ou à la récupération, il faudra mettre de l’intensité, défendre en avançant : faire mal à l’adversaire tout simplement. Mais Niort est une belle équipe donc on s’attend à un gros match. »

SD-site

Les adversaires soulignent souvent le potentiel athlétique de l’équipe. Vous êtes d’accord avec ça ?
« Oui, il est réel, mais il ne faut pas que ce soit péjoratif ou réducteur envers le groupe. Dit tout seul, ça pourrait être banal mais couplé avec des intentions, de l’intensité, une recherche permanente de mise en difficulté l’adversaire, de jeu vers l’avant, alors oui, ça a son sens. On a une équipe qui est agressive dans le bon sens du terme, pas simplement sur plan purement athlétique mais aussi émotionnel. »

Vendredi, vous jouez à l’extérieur. Est-ce que ça fait une différence dans votre manière d’aborder la rencontre ? 
« Quel que soit le match, on l’aborde en étant conscients de nos qualités et de nos défauts, en cherchant en permanence à mettre en difficulté l’adversaire. Peut-être qu’à l’extérieur les équipes se livrent plus, nous laissent des espaces et nous permettent de mettre un peu plus en valeur notre jeu qu’à domicile mais je n’ai pas la sensation qu’on soit différents hors de Delaune, en tout cas on n’a pas cette intention. »

Que savez-vous de Niort ? 
« C’est une équipe joueuse, à domicile ou à l’extérieur ils essayent d’avoir la maîtrise. Il y a de la qualité, offensivement surtout ils ont des joueurs de percussion et de pied. Ils marquent beaucoup sur coups de pied arrêtés… et ils ont un vrai état d’esprit. Tous les ans ils sont là, ce n’est jamais évident d’aller jouer chez eux. Je connais quelques joueurs de cette équipe et je peux vous assurer qu’ils sont très bons. »

« Oui, l’objectif est toujours de gagner les matchs. Ce qui est fait depuis le début de saison est très bon, mais ça peut vite être effacé par un manque de concentration, de rigueur, des aléas… On est justement là pour les anticiper.»

Vous avez la possibilité d’empocher le titre de champion d’automne en gagnant ce week-end. C’est important ?
« Sincèrement, on en n’a pas parlé du tout. Nous ce qui nous intéresse ce sont ces deux matchs avant la trêve, de  rester sur cette dynamique et de passer nos vacances sereinement avec l’ambition de repartir le plus fort possible en janvier. Il reste deux rencontres, à Niort on peut marquer un peu plus les esprits, faire mal aux autres équipes. Mais encore une fois dans le football tout peut aller très vite, je l’ai vécu, tout le monde l’a vécu et le but c’est de toujours se remettre en question, d’avancer palier après palier. Mais oui, l’objectif est toujours de gagner les matchs. Ce qui est fait depuis le début de saison est très bon, mais ça peut vite être effacé par un manque de concentration, de rigueur, des aléas… On est justement là pour les anticiper. On a une ligne de conduite avec nos valeurs, nos principes, à nous de rester sur ce chemin et tout ira bien. »

Pour parler un peu de vous, en tant que premier adjoint, êtes-vous en échange permanent avec les joueurs ? 
« Oui c’est logique. C’est mon rôle : je suis entre le coach, les joueurs et le staff. L’échange est indispensable ! Avec le coach et le staff on se fait confiance, on est là au service du club, de l’équipe et on essaye d’être le plus efficace possible de notre côté pour rendre les joueurs les plus efficaces ensuite sur les terrains. Le but, c’est de les mettre en valeur. »

À terme, quels sont vos objectifs ? Entraîner en tant que numéro 1 ?
« Oui j’aimerais bien, mais en temps voulu. J’ai été joueur donc je me suis toujours fixé des objectifs, maintenant j’apprends tous les jours au contact d’un staff pro. Pourquoi pas grandir doucement avec ce club ? Emmagasiner de l’expérience. Il faut avoir l’envie d’apprendre. Pour l’instant je suis bien accompagné, coach, dirigeants, staff, club… tout est réuni pour qu’on puisse avancer sereinement. Les infrastructures sont de qualité, plus que ce que j’ai connu à Lille à une époque ou à Monaco, le stade est magnifique… Tout ressemble à un club profilé pour le haut niveau. Après, il faut savoir re-franchir les étapes unes à unes, tranquillement, sans s’affoler, en étant bien conscients de la qualité ou des défauts de chacun. Ce qui se fait est bien, au quotidien c’est très agréable, très pointilleux mais il ne faut pas vouloir aller trop vite. »


maillot-vintage
Sans-titre-3ballon
echarpe
polo
veste-de-sortie-jr
Sans-titre-21
Sans-titre-1