Image
Alaixys Romao
Equipe première

Tour d'horizon des internationaux stadistes

27 mars 2020
Moussa Doumbia

Certains auraient dû/pu rejoindre leur sélection pendant cette trêve internationale, d'autres ont brillé récemment ou par le passé avec leur équipe nationale... Petit tour d'horizon du groupe stadiste et des nombreux internationaux qui le composent avec chacun un parcours qui leur est propre. 

Joueur le plus capé de l'effectif avec 68 sélections et plusieurs CAN à son actif, Alaixys Romao avait été appelé pour la première fois avec les Eperviers en 2005 alors qu'il évoluait en National. Depuis, c'est un long chemin qu'il a parcouru sous le maillot du Togo avec notamment une Coupe du Monde où il s'illustre en étant passeur décisif sur l'unique but de son équipe en phase finale de la compétition (en 2006 en Allemagne). Elu meilleur togolais devant Emmanuel Adebayor et Kossi Agassa en 2012, il est rappelé en sélection lors de l'exercice 2018-19 mais son équipe ne parvient pas à se qualifier pour la CAN 2019. Au milieu de terrain, un autre joueur d'expérience connait un parcours complètement différent avec sa sélection : en effet, Tristan Dingomé qui a connu une rupture des ligaments croisés juste avant d'arriver à Reims, est appelé pour la première fois avec le Cameroun (présélection) alors qu'il évolue sous le maillot stadiste. Malheureusement, il doit déclarer forfait et ne peut participer au rassemblement. Et parmi les joueurs à avoir tutoyé la sélection, on retrouve également Thomas Foket, appelé à deux reprises en équipe A au sein d'un groupe où la concurrence est rude et après avoir gravi les échelons des sélections jeunes. Alors qu’il avait été régulièrement convoqué en U18, U19 et Espoirs, il connait en effet une première apparition avec les A en novembre 2016, pour un match face aux Pays-Bas conclu sur un nul 1-1, avant d’être titularisé contre la Russie l’année suivante à la même époque. 

Des internationaux en devenir... 

D'autres joueurs rémois ont connu et connaissent toujours les sélections jeunes et ils sont aujourd'hui au nombre de six : Yehvann Diouf (U20), Sambou Sissoko (U20) et Nathanaël Mbuku (U18) pour la France, El Bilal Touré pour le Mali, Dario Maresic pour l'Autriche et Kaj Sierhuis avec les Pays-Bas. Chez les Tricolores, Yehvann Diouf a pris part au dernier rassemblement U20 en novembre 2019 pour des matchs amicaux alors que Nathanaël Mbuku disputait au même moment la Coupe du Monde U17 au Brésil avec, à la clé, une belle troisième place et un Soulier d'argent. Du côté de l'attaque stadiste, un autre rémois s'est illustré, avec le Mali. Repéré par les sélectionneurs jeunes, El Bilal Touré fait en effet très tôt des étincelles sous le maillot national.

Nathanaël Mbuku

À 16 ans, lors des 8ème Jeux de la Francophonie, le joueur signe des débuts fracassants face aux espoirs de la RD Congo en réalisant deux passes décisives. Performant dans les rangs des Aiglons, l'attaquant est retenu pour la CAN des moins de 20 ans en 2019 alors qu’il n’a que 17 ans. Le « rookie » de la sélection U20 s’impose comme l’un des hommes clés de l'équipe lors du sacre des Aiglons. Preuve de son importance dans le jeu des champions d’Afrique U20, il figure à la pointe de l'attaque de l'équipe type CAF CAN U20 ! Dans les catégories supérieures (U21), deux stadistes font actuellement leurs armes : appelés régulièrement depuis les U16, Dario Maresic (Autriche) et Kaj Sierhuis (Pays-Bas) disputent actuellement la même compétition (qualifications UEFA Euro U21) et restent sur un amical lors du rassemblement qui a eu lieu lors de la dernière trêve internationale. 

... ou déjà aguerris

Et s'ils poursuivent dans cette voie, les Rouge et Blanc pourront prétendre à une place en équipe A, comme c'est le cas de nombreux autres Rémois aujourd'hui. Huit stadistes ont en effet pris part au dernier rassemblement de leur sélection, en novembre dernier, que ce soit pour les deux dernières journées de qualification à l'Euro 2020, les deux premières des éliminatoires de la CAN 2021 ou des amicaux. Parmi eux, on retrouve Marshall Munetsi (Zimbabwe), Predrag Rajkovic (Serbie), Yunis Abdelhamid (Maroc), Anastasios Donis (Grèce), Moreto Cassama (Guinée-Bissau) et Moussa Doumbia (Mali). Et si Ghislain Konan a manqué le dernier rassemblement (blessure), il fait partie des titulaires au poste avec la Côte d'Ivoire. Enfin, dernier grand absent des rassemblements de sa sélection, Arber Zeneli. Touché au genou avec le Kosovo l'année dernière, le joueur (qui avait connu les sélections jeunes sous le maillot de la Suède) a retrouvé les terrains depuis peu mais sera à n'en pas douter des prochaines échéances de son équipe, lui qui compte déjà un titre de "Joueur de l'année" avec le Kosovo et est reconnu comme un joueur phare de l'équipe.