logo-site
Actualités : Actualités Xavier Chavalerin : « Le genre de match qui est toujours compliqué »

Xavier Chavalerin : « Le genre de match qui est toujours compliqué »

12-10-2017

chavalerin-site-2

Suspendu lors de la dernière rencontre de Domino’s Ligue 2 face à Clermont, le milieu rémois Xavier Chavalerin attend avec impatience le retour au championnat et évoque le déplacement à Châteauroux demain comme une rencontre à aborder avec méfiance, face à une équipe à la recherche de sa première victoire depuis quatre matchs. 

Xavier, après deux semaines sans match c’est la reprise. Comment avez-vous préparé ce déplacement à Châteauroux ?
« Comme on le fait à chaque fois. Cette semaine, on a travaillé sur des points qu’on va devoir appliquer en match. On est prêts à affronter Châteauroux, d’autant plus qu’en tant que joueur on préfère enchaîner les rencontres. S’entraîner sans avoir d’échéance en fin de semaine c’est frustrant, à choisir on préfère les semaines à trois matchs qu’une trêve. Donc le retour au championnat fait plaisir. »

C’est une équipe qui est dans une spirale négative et qui a plusieurs suspendus… est-ce un match piège ?
« On l’a vu avec Quevilly Rouen, c’est le genre de match à l’extérieur qui est toujours compliqué. Châteauroux avait très bien commencé mais, en ce moment, ils ont plus de difficulté et ils ont pris deux cartons rouges contre Nancy. Une équipe blessée comme ça va vouloir faire un gros match face au premier. De notre côté, que ce soit à domicile ou en déplacement, il faut aller chercher des points pour atteindre nos objectifs, on le sait. »

«  À 0-0 on ne se dit pas qu’on va rester derrière à attendre le nul, on veut essayer d’aller chercher la victoire »

Vous n’avez pas fait un nul depuis le début de saison, ça traduit une volonté de prendre des risques, quitte à perdre parfois…
« Oui c’est vrai qu’en dix matchs ne jamais avoir partagé les points, ça n’arrive pas souvent… À 0-0 on ne se dit pas qu’on va rester derrière à attendre le nul, on veut essayer d’aller chercher la victoire. On travaillé pour obtenir ces résultats et c’est une bonne chose pour le groupe que ces efforts aient été récompensés. On vit bien et ça permet de bosser dans la confiance. »

Chavalerin-site

Parlez-vous parfois de la saison dernière, où vous aviez fait un gros démarrage aussi mais une deuxième partie de saison plus poussive ?
« Ça arrive que les cadres en parlent car ils savent les erreurs qui ont été faites et ne veulent pas les renouveler. Ils savent qu’il ne faut pas se voir trop beaux. On est premiers, on a 24 points, c’est bien mais la saison elle est longue, surtout en Ligue 2. On le sait, tout le monde peut battre tout le monde. C’est un championnat difficile il ne faut rien lâcher, surtout à l’extérieur où il faudra redoubler d’efforts pour prendre le plus de points possible. »

Qu’est ce qui fait votre force depuis le début de saison ?
« Je pense que c’est la solidarité comme le dit le coach. C’est quelque chose qu’il a voulu, on a vraiment travaillé là-dessus. Avoir un groupe et des joueurs qui se battent les uns pour les autres est primordial. »

« Le coach a travaillé pour qu’il y ait plusieurs paires dans la saison. On sait qu’il peut y avoir des suspensions ou des blessures donc c’est important »

Tu as souvent été associé à Danilson Da Cruz au milieu, c’est important d’avoir une forme de stabilité ? 
« Non pas forcément car j’ai également joué avec Aly (Ndom), Dani a évolué avec lui aussi… En fait le coach a travaillé pour qu’il y ait plusieurs paires dans la saison. On sait qu’il peut y avoir des suspensions ou des blessures donc c’est important. »

Sur un plan personnel comment te sens-tu depuis ton arrivée ?
« Je me sens bien ! C’est vrai que j’ai démarré la saison comme il fallait, comme je le voulais. J’espère que ça va durer… Marquer n’est pas ma tâche première mais ça fait toujours plaisir car ça met en confiance, c’est un petit bonus on va dire. Concernant mon arrivée à l’intersaison, le fait de connaître plusieurs joueurs comme Dani, Julian (Jeanvier), Anatole (Ngamukol) du Red Star et Sam (Bouhours) avec qui j’ai joué à Tours a facilité l’adaptation. »

Penses-tu que ce début de saison réussi implique que le SDR va être plus attendu désormais ?
« Oui, on sait que ça va être de plus en plus compliqué face aux autres équipes, car quand on joue le premier le week-end on a toujours une motivation supplémentaire. On va devoir être en capacité de répondre à ça. »


maillot-vintage
Sans-titre-3ballon
echarpe
polo
veste-de-sortie-jr
Sans-titre-21
Sans-titre-1