Image
Axel Disasi
Equipe première

Axel Disasi : « Mettre la barre plus haut »

14 février 2020
Axel Disasi

Titularisé en 24 reprises en 24 matchs de championnat, sans compter les rencontre de coupes, Axel Disasi compose avec Yunis Abdelhamid une solide charnière centrale pour les Rouge et Blanc. Ce matin, il était en conférence de presse pour aborder notamment la dernière rencontre des Stadistes et son évolution personnelle cette saison : 

Axel, après la défaite concédée face à Strasbourg dimanche, est-ce qu'on cogite un peu ou on passe à autre chose ? 
« Cogiter n'est pas le mot mais c'est frustrant. Quand on est défenseur ce n'est jamais agréable de prendre trois buts et pour l'équipe non plus de toute façon, à nous de remédier à ça sur le prochain match. Là on a eu une semaine complète, classique, pour pouvoir préparer la rencontre sereinement. »

Vous affrontez le 3ème du classement. Quand on sait que vous avez pris 15 points face aux 5 premiers, c'est de bon augure...
« On nous a souvent caractérisé comme une équipe performante face aux "gros". Je ne sais pas s'ils nous conviennent mais en tout cas on sait qu'on doit mettre la barre plus haut si on veut réussir ce genre de matchs. Maintenant, il faut qu'on parvienne à trouver l'équilibre pour être plus réguliers face aux équipes moins bien classées aussi. »

Vous avez fait évoluer votre système, qu'est ce que ça change pour vous ? 
« Pour moi le fait d'avoir un milieu en plus représente aussi une solution en plus pour ressortir les ballons et les remonter. On sent qu'on a plus la maitrise du jeu mais on est aussi plus exposés comme on l'a vu à Strasbourg. À nous d'être performants dans le jeu de transition, notamment offensives-défensives et ça passe par plus de concentration et de rapidité, c'est un état d'esprit général. »

Axel Disasi

À titre personnel, comment juges-tu ta saison, toi qui as disputé tous les matchs jusqu'à maintenant ? 
« Si on m'avait dit ça, j'aurais signé tout de suite ! C'est pour ça qu'on fait ce métier, pour enchainer les rencontres et prendre du plaisir. Etre avec Yunis (Abdelhamid), qui donne souvent des conseils, me permet aussi de me bonifier au fur-et-à-mesure des matchs et, avec les entrainements aussi, on a plus d'automatismes. Je pense que je grandis à son contact. »

On sent que tu aimes le duel, le fait d'effectuer le bon geste au bon moment... 
« Oui j'ai toujours aimé ça mais avec la compétition c'est de plus en plus le cas. Le fait de savoir garder un résultat ou d'aller gagner, de faire le bon geste, d'être agressif sans faire de faute pour autant... Il faut savoir se faire respecter, être "méchant" mais dans le bon sens du terme pour protéger notre but. Je pense avoir progressé là-dessus, on en a souvent parlé avec le coach pour que je puisse trouver le bon dosage entre l'agressivité nécessaire et la justesse dans les gestes et les interventions. »

Tu as affronté de grands attaquants cette saison, comment se prépare-t-on à ça ? 
« Je ne sais pas, il n'y a pas d'appréhension ou de peur en tout cas. Au contraire, affronter de grands joueurs c'est excitant et c'est ce qui permet de progresser. »