Image
FCL-SDR
Equipe première

FCL-SDR (1-0) : coup d'arrêt

6 février 2021
FCL-SDR

En déplacement en Bretagne, les Rouge et Blanc ont buté sur une formation lorientaise disciplinée et opportuniste sur l’unique but inscrit par Abergel. Un coup d’arrêt qui ne doit pas faire oublier la bonne dynamique observée depuis mi-décembre mais reste logique au regard de la prestation des Stadistes sur cette rencontre. 

Et pour ce match entre deux formations invaincues depuis trois journées, David Guion avait choisi de s’appuyer sur un bloc défensif classique et de faire confiance en pointe au trio Dereck Kutesa-Boulaye Dia-Mathieu Cafaro. Objectif : trouver la faille face à une formation qui avait peu réussi à Reims ces dernières saisons. Avant match, les Merlus restaient en effet sur quatre succès consécutifs en Ligue 1 et Ligue 2 face aux Rémois, la dernière victoire champenoise sur le club breton remontant au 29 août 2015 (4-1).

Si l’entame de partie était plutôt à l’avantage des locaux avec une possession de balle de 54% pour les Merlus contre 46% pour les Rémois, la première alerte était champenoise. Une première incursion de Boulaye Dia mettait ainsi le feu à la surface adverse, même si le ballon terminait sa course en sortie de but (6ème). Lorient répliquait sur un coup franc lointain de Laurienté expédié dans les tribunes du Moustoir (12ème). Dans la foulée, Mathieu Cafaro profitait d’un travail du duo Dereck Kutesa-Thomas Foket pour tenter sa chance des 20 mètres (14ème), comme il le fera un peu plus tard, sans succès, dans la surface bretonne (37ème). 

Moreto Cassama

Piégés sur l’une des rares occasions lorientaises

Néanmoins, l’ensemble allait manquer de précision au niveau des enchaînements offensifs tout le long de la première période. Au bout d’une demi-heure de jeu, on ne comptabilisait ainsi qu’une frappe (non cadrée) de part et d’autre. Avant la pause, Predrag Rajkovic se montrait impeccable sur un centre-tir de Mendes (34ème) tandis qu’une frappe puissante de Boulaye Dia était repoussée par un défenseur breton (43ème). Au retour de pause, la situation était à deux doigts de se débloquer sur un nouveau rush du goaleador rémois dévié en corner par Morel (48ème). 

Malheureusement, ce sont les Merlus qui ouvraient la marque quelques instants plus tard d’une frappe du pied gauche enveloppée passant au ras du poteau et ne laissant aucune chance à Predrag Rajkovic (1-0, 53ème). Cela dit, il restait du temps pour revenir au score dans cette partie. Et les Rémois étaient bien loin d’avoir abdiqué même si Lorient fermait les lignes et les possibilités de trouver des intervalles. L’apport de sang neuf avec les entrées d’El Bilal Touré et de Nathanaël Mbuku - qui se signalait immédiatement (66ème) - ouvrait quelques perspectives, tout comme un essai de Moussa Doumbia (85ème). Hélas, Lorient allait préserver son court mais décisif avantage. Place à la réception de Valenciennes, mardi, en 1/32 de finale de la Coupe de France puis à un déplacement à Lens en championnat samedi. 

Xavier Chavalerin

Lorient-Stade de Reims : 1-0
Mi-temps : 0-0
Match à huis-clos
Arbitre : M. Léonard
But : Lorient : Abergel (53ème)
Cartons jaunes : Reims : Kutesa (27ème), Mbuku (74ème), De Smet (87ème) et Chavalerin (94ème)
Le onze de départ lorientais : Dreyer - Mendes (Delaplace, 82ème), Gravillon, Laporte, Morel, Hergault - Abergel (c), Monconduit - Laurienté (Wissa, 61ème), Moffi (Grbic, 68ème), Boisgard (Le Fée, 61ème). Remplaçants : Bartouche (g), Ilori, Etienne, Lemoine, Wadja, Chalobah, Marveaux, Hamel.
Le onze de départ rémois : Rajkovic - Foket, Faes, Abdelhamid (c), Konan (De Smet, 75ème) - Berisha (Mbuku, 63ème), Cassama, Chavalerin - Kutesa (Touré, 63ème), Dia (Sierhuis, 82ème), Cafaro (Doumbia, 75ème). Remplaçants : Diouf (g), Maresic, Zeneli, Drammeh.