Image
Wout Faes
Equipe première

SDR-FCN (3-2) : absolument renversant !

16 décembre 2020
Boulaye Dia

Menés par les Canaris nantais à la pause et en difficulté, les Rémois ont su trouver les ressources morales et physiques pour inverser le cours du match en six minutes et faire sombrer leurs visiteurs. Une vraie bouffée d'oxygène pour les hommes de David Guion pour la dernière de l'année à Delaune... 

Avec deux points pris en cinq rencontres avant la réception de Nantes, les Rouge et Blanc étaient dans l’obligation face aux Canaris de mettre un terme à un début de spirale bien trop déflationniste au regard des belles dispositions affichées fin octobre et début novembre lors de leurs deux succès à Montpellier (0-4) et face à Strasbourg (2-1). Et ils rentraient plutôt bien dans cette partie à l’image de ce coup-franc d’Arber Zeneli au-dessus de la cage de Lafont (6ème). Mais cette entame de rencontre marquée par une domination en termes de possession de balle allait rapidement se heurter au froid réalisme d’un adversaire ouvrant la marque par Pallois. 

Plus prompt au second poteau sur un coup franc lointain de Louza, le capitaine nantais prenait ainsi le meilleur sur la défense champenoise pour lober de la tête Predrag Rajkovic, avancé (0-1, 18ème). Les visiteurs étaient même bien prêts de doubler la mise à bout portant par Castelletto, qui reprenait une déviation de Girotto de la cuisse. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, le ballon passait au-dessus de la cage rémoise (20ème) ! C’était évidemment tant mieux pour les protégés de David Guion. 

Six minutes décisives !

Après une parade de Predrag Rajkovic sur une frappe en force de Simon (29ème), Reims réagissait par Moreto Cassama, de loin (31ème), puis sur une incursion du duo Valon Berisha-Boulaye Dia (39ème) et enfin sur une frappe enveloppée mais non cadrée de Valon Berisha (41ème). Au retour de pause, les Stadistes accentuaient la pression dans le camp adverse. Objectif : revenir rapidement à la marque. Mais attention de ne pas s’exposer aux contres nantais, comme sur ces sauvetages de Wout Faes puis Predrag Rajkovic face à Blas (52ème et 65ème) ou sur cet envoi à ras de terre de Muani (57ème) !

Cela n’empêchait pas Reims d’insister : sur un corner de Valon Berisha, Yunis Abdelhamid arrivait lancé, prenait le ballon de la tête et manquait de peu le cadre (62ème). Le cadre, El Bilal Touré le trouvait quand il reprenait de la tête un centre magnifique de Mathieu Cafaro, tout juste entré en jeu (1-1, 68ème) ! Et comme Reims était relancé, Boulaye Dia prenait à contrepied Lafont sur un penalty obtenu par Mathieu Cafaro (2-1, 72ème) avant de faire le break et d’assommer définitivement Nantes sur une frappe croisée de… Mathieu Cafaro (3-1, 75ème). Impliqué ou décisif sur les trois buts, le milieu rémois faisait une entrée remarquée. La réduction du score de Blas (3-2, 79ème) n’allait rien changer au résultat pour un Stade de Reims absolument renversant ! 

Arber Zeneli

Stade de Reims-Nantes : 3-2
Mi-temps : 0-1
Match à huis-clos
Arbitre : M. Abed
Buts : Reims : Touré (68ème), Dia (72ème, sp) et Cafaro (75ème). Nantes : Pallois (18ème) et Blas (79ème).
Cartons jaunes : Reims : Konan (7ème) et Cassama (58ème). Nantes : Fabio (5ème).
Le onze de départ rémois : Rajkovic - Foket, Faes, Abdelhamid (c.), Konan - Dia, Berisha (Chavalerin, 81ème), Cassama, Zeneli (Doumbia, 82ème) - Sierhuis (Cafaro, 60ème), Touré (Munetsi, 76ème). Remplaçants : Diouf (g), Maresic, De Smet, Kutesa, Hornby.
Le onze de départ nantais : Lafont - Fabio (Appiah, 46ème), Castelletto, Pallois (c), Traoré - Touré, Girotto, Louza - Blas (Bamba, 80ème), Kolo Muani (Emond, 80ème), Simon (Coco, 73ème). Remplaçants : Petric (g), Basila, Corchia, Chirivella, Ndilu.