Image
Arber Zeneli
Equipe première

SDR-OGCN (0-0) : un point et de la solidité

6 décembre 2020
SDR-OGCN

À défaut d’être marquée par des buts, la réception de l’OGC Nice a permis aux Stadistes de se rassurer après les défaites contre Nîmes et à Lyon. Dans un épais et soudain brouillard, les Rémois ont affiché une solidité défensive intéressante face aux Aiglons mais ne sont pas parvenus à trouver la faille. 

Cette rencontre face au Gym, les Rémois la débutaient avec deux changements dans le onze par rapport au déplacement à Lyon. Suspendu, Moreto Cassama était remplacé poste pour poste par Valon Berisha tandis qu’El Bilal Touré laissait sa place en attaque aux côtés de Boulaye Dia à Arber Zeneli. C’est d’ailleurs Boulaye Dia qui se procurait la première occasion avec une frappe au premier poteau passant de peu à côté de la lucarne de Benitez (10ème). 

Les Aiglons répliquaient par Reine-Adélaïde et un tir contré par Yunis Adlelhamid (11ème) puis une tentative lointaine de Gouiri mise en corner par Wout Faes (13ème). Comme prévu et au regard de la tendance récente délicate pour le Gym et pour le Stade de Reims, cette première période entre les deux équipes était équilibrée et disputée. Mais elle manquait clairement d’occasions nettes. Côté rouge et blanc, Mathieu Cafaro se signalait néanmoins avec une volée compliquée non cadrée à l’entrée de la surface de réparation niçoise (30ème) puis sur une frappe lointaine claquée en corner par Benitez (36ème).

Berisha proche de l'ouverture sur coup-franc

Avant la pause, les protégés de David Guion insistaient de loin par Moussa Doumbia (40ème), à côté, puis, au retour des vestiaires et dans le brouillard par l’incontournable Mathieu Cafaro avec une nouvelle frappe contrée en corner par la défense sudiste (50ème). Quant à Arber Zeneli, il voyait sa tentative mise en corner par Benitez (52ème). Les Aiglons répondaient par Rony Lopes (54ème) puis Gouiri (58ème et 78ème) et tombaient sur un Predrag Rajkovic attentif et bien inspiré. 

Avant le deuxième essai de Gouiri, l’heure de jeu avait été synonyme de coaching et d’apport de sang neuf pour Reims avec les entrées de Nathanaël Mbuku, Dereck Kutesa et El Bilal Touré (66ème). Mais malgré une volonté réelle d’entreprendre, de faire la différence et un joli coup-franc de Valon Berisha à deux doigts de terminer sa course au fonds des filets azuréens (86ème), les Stadistes devaient se contenter d’un partage des points au final encourageant.

SDR-OGCN

Stade de Reims-Nice : 0-0  
Mi-temps : 0-0 .
Match à huis-clos.
Arbitre : Mme Frappart.
Cartons jaunes : SDR : Dia (60ème). Nice : Boudaoui (16ème) et Barbosa (85ème).
Le onze de départ rémois : Rajkovic - Foket, Faes, Abdlehamid (c), Konan - Cafaro (Touré, 66ème), Munetsi, Berisha, Doumbia (Kutesa, 66ème) - Dia (Sierhuis, 82ème), Zeneli (Mbuku, 66ème). Remplaçants : Diouf (g), Maresic, De Smet, Drammeh, Ekitike.
Le onze de départ niçois : Bentiez - Lotomba (Pelmard, 87ème), Daniliuc, Nsoki, Kamara (Coly, 74ème) - Bouadoui (Thuram, 74ème), Schneiderlin, Barbosa (85ème) - Reine-Adélaïde, Gouiri, Lopes (Ndoye, 55ème). Remplaçants : Cardinale (g), Bambu, Trouillet, Ben Seghir, Claude-Maurice.