Image
Alaixys Romao
Equipe première

OGCN-SDR (2-0) : le SDR voit rouge...

3 novembre 2019
Yunis Abdelhamid

Bien entrés dans le match en première mi-temps, les Rémois n'ont pas su conserver leur dynamique suite à l'expulsion de Moussa Doumbia un peu avant la demi-heure de jeu et ont dû rentrer au vestiaire en accusant un retard de deux buts face à des Aiglons qui ont su mettre à profit leur supériorité numérique à ce moment du match. Plusieurs opportunités et beaucoup de volonté dans le second acte n'auront pas suffi aux Rémois pour revenir à hauteur et les Stadistes s'inclinent finalement face aux Niçois... Frustrant. 

Le début de rencontre est plutôt haché avec quelques fautes de part et d’autre. Les Rémois obtiennent la première opportunité sur un débordement de Moussa Doumbia suivi d’un corner mais c’est repoussé par la défense des Aiglons (4ème). S’en suivent deux frappes contrées, de Mathieu Cafaro d’abord (5ème) puis de Cyprien côté sudiste (7ème). Les locaux se montrent alors dangereux sur une longue ouverture à destination de Ganago, parfaitement repris par Yunis Abdelhamid dans la surface alors qu’il se présentait face à Predrag Rajkovic (10ème). Les Champenois se montrent incisifs mais pas décisifs, à l’image du centre de Thomas Foket pour Boulaye Dia qui ne parvient pas à reprendre, idéalement placé dans l’axe (13ème).

Deux buts en dix minutes

Auteurs d’un bon premier quart d’heure, les Rouge et Blanc sont cependant rapidement réduits à dix lorsque Moussa Doumbia écope d’un premier carton pour une faute sur Atal et d’un second (sévère) immédiatement dans la foulée… pour l’avoir applaudi (26ème). Si les Stadistes continuent à montrer les mêmes intentions, ils sont rapidement punis sur une demi-volée de Cyprien qui trouve les filets alors que Predrag Rajkovic venait d’intervenir devant Lees-Melou (1-0, 32ème). Pressés par les Niçois, les hommes des David Guion ont plus de mal à ressortir le ballon et Xavier Chavalerin notamment doit écarter le danger d’un tacle glissé face à Cyprien (37ème). Malheureusement, avant la pause, les Aiglons parviennent à faire le break sur un corner qui semble pourtant sortir avant d'être coupé par Herelle et qu’Alaixys Romao vient malencontreusement détourner sur sa ligne (41ème).

Axel Disasi

Aucun changement n’est à signaler au retour des vestiaires et, alors que les Rémois font bloc dans leur camp sur les première minutes, Rémi Oudin est à l’initiative sur une récupération et renverse le jeu sur Mathieu Cafaro qui doit s’incliner face à Benitez qui avait plongé (51ème). Le duo s’offre une nouvelle opportunité quelques minutes plus tard mais Benitez avait bien lu la trajectoire face à Rémi Oudin (53ème). En face, Atal place un centre fuyant mai bute sur Predrag Rajkovic qui s’empare du ballon sans souci (57ème). Pressants, les Stadistes prennent des risques pour tenter de recoller au score mais ne parviennent pas à trouver la faille dans la défense niçoise. Axel Disasi doit également s’interposer devant la ligne rémoise face à Ganago qui tente de profiter d’un cafouillage mais une main sudiste est signalée (67ème).

Première défaite depuis le 28 septembre

Depuis son couloir droit, c’est ensuite Mathieu Cafaro qui prend ensuite sa chance sur un centre-tir et oblige Benitez à intervenir en deux temps au premier poteau (69ème). Les Rouge et Blanc insistent avec un jeu en une touche entre Xavier Chavalerin et Boulaye Dia qui part dans le dos de la défense et frappe en force mais Benitez est sur la trajectoire (74ème). À l’approche du dernier quart d’heure, les Rémois trouvent plus d’espaces et continuent à chercher la réduction du score, à l’image d’un Yunis Abdelhamid omniprésent. Malheureusement, ni le coup-franc bien brossé de Xavier Chavalerin ni les incursions de Dereck Kutesa ne font mouche et les Rémois doivent concéder la défaite, la première depuis le 28 septembre et la réception de Dijon.

Mathieu Cafaro

OGC Nice - Stade de Reims (2-0)
Mi-temps : 2-0.
Arbitre : M. Jérémy Stinat.
Buts : OGCN : Cyprien (32ème), Herelle (41ème).
Cartons jaunes : OGCN : Atal (16ème). SDR : Doumbia (26ème, 26ème), Romao (34ème).
Carton rouge : Doumbia (26ème).
Le onze de départ niçois : Benitez - Herelle (Burner, 66ème), Dante, Sarr - Atal, Lees Melou, Cyprien, Danilo, Coly - Ganago (Dolberg, 74ème), Claude Maurice (Thuram, 84ème).
Le onze de départ rémois : Rajkovic - Foket, Disasi, Abdelhamid, Kamara - Romao (Munetsi, 60ème), Chavalerin - Cafaro (Kutesa, 75ème), Oudin (Nkada, 70ème), Doumbia - Dia.